Foto: Holger Weinandt (Koblenz, Germany) 12.07.2011  Lizenz cc-by-sa-3.0-de

   
 

Edwin Landau naît le 20 septembre 1861 d’une famille juive vivant à Coblence depuis 1800 environ. Il reçoit le baptême protestant. Sa maison natale est le bâtiment représentatif du « Neustadt » no 4. Après ses études, il travaille en tant que stagiaire au tribunal d’instance de Coblence. En 1900, il épouse Julie Wollheim, fille d’un banquier Viennois. Ils ont deux enfants. Une fille, Ilse, née en 1902 et un fils, Edwin Maria, né en 1904. Il participe à la première guerre mondiale en tant que capitaine de cavalerie.

Sa femme et lui-même sont de grands amateurs de musique. Il est membre du comité directeur, puis devient président de l’association des amis de la musique (Verein der Musikfreunde), de Coblence. Au « Neustadt » no 4 se retrouvent tous les grands musiciens de l’époque, depuis Clara Schumann et Josef Joachim, jusqu’à Paul Hindemith.

En 1927, le Dr. Edwin Landau quitte le conseil du tribunal d’instance et se retire des services de la justice. En 1931, son fils Edwin Maria, ayant entre temps passé son doctorat, fonde la maison d’édition « die Runde » à Berlin.

Août 1933: Paraît à la maison d’édition l’écrit : «  Le national-socialisme vu de l’étranger, à ses adversaires érudits », critique virulente des lois raciales nazies.

1935: La « chambre des écrits du Reich »/Reichsschriftumskammer) obtient qu’Edwin Maria soit obligé de quitter la maison d’édition en raison des ses origines juives.

1936: Ilse, devenue physiothérapeute, et ayant perdu sa place à Coblence en raison de ses origines juives, épouse le Dr. Friedrich Oppler, membre du tribunal de région de Berlin, également d’origine juive.

La vie à Coblence devient pour les époux Edwin et Julie Landau insupportable. Il « partent en voyage », vendent leur maison « Neustadt » no 4 à un prix dérisoire et rejoignent leur fille Ilse et leur gendre à Berlin.

1938 Leur fils Edwin Maria se voit sans avenir et quitte l’Allemagne.

10 novembre 1938: Le mari d’Ilse est arrêté à Berlin après les pogromes de novembre, et déporté au camp d’Oranienburg. Six semaines plus tard il sera libéré.

Septembre 1939: Alors qu’il se trouve à Paris, Edwin Maria Landau est surpris par le début de la deuxième guerre mondiale. Comme beaucoup d’Allemands, il est interné dans un camp en France.

Août 1940: Les époux Ilse et Friedrich Oppler s’enfuient au Brésil.

Octobre 1941: Début des premières déportations de juifs vers l’Est.

23 décembre 1941 Décès du Dr. Edwin Landau, membre du tribunal d’instance E.R.

7 juillet 1942: Son épouse Julie se suicide pour échapper à la déportation.

Mars 1943: Edwin Maria est libéré du camp en France et s’enfuit en Suisse.

Après la guerre, Ilse Oppler et son mari reviennent du Brésil à Berlin. E Dr. Oppler reste 10 ans membre, puis directeur du tribunal d’instance à Berlin. Le Dr. Edwin Maria Landau reste en Suisse et se marie. Il est écrivain et traducteur, obtient de nombreux prix de littérature. Il est le premier lauréat du « prix de la culture » de la ville de Coblence. Il décède le 2 janvier 2001.

nach oben